1/3

DIDIER FRÉBOEUF

Piano, Composition

« Ayant eu souvent l’occasion d’aller écouter Didier Fréboeuf au sein de différentes formations jazz et musiques improvisées, c’est en piano solo que cet artiste me touche le plus.


S’agissant de ses propres compositions ou d’hommages rendus aux musiciens qui lui sont chers, il s’aventure souvent dans des domaines qui lui sont propres, si bien qu’on a l’impression qu’il fait sienne la musique d’autrui.


Dans le cadre privilégié de l’auditorium du Domaine Musical de Pétignac c’est devant une salle bien remplie que débute ce concert , face à face (Facing You) entre un pianiste et un superbe Steinway tout de noir vêtu. « Chemins Imprévus » petite improvisation en guise d’entrée en matière, histoire peut-être de poser quelques jalons du genre « attention cher public inutile d’espérer des standards ! »


Didier ne manque pas de civilités envers les artistes qu’il va citer tout au long de ce concert, Mal Waldron(«Toucouleurs»), avec « Novi Sad », on est chez Miles, l’esprit de Keith Jarrett n’est pas loin, lyrisme et petits chantonnements murmurés .


Autre composition personnelle : «Ça n’empêche pas le vacarme» commence comme une petite ballade enfantine, puis ça déraille un tant soit peu, ça explose dans les graves, ambiance tempête et coups de tonnerre dans les immensités norvégiennes, retour au calme avec le thème, frissons garantis. Magistral !»


Roger Bertrand